Chaque année, à l’heure de la rentrée des classes, c’est le même rituel : il faut préparer les fournitures, les vêtements pour l’automnee, les différents papiers, assurances, chèques et autres documents réclamés dans le cadre des inscriptions à l’école ou au collège/lycée. Bref, pour certains parents, c’est d’autant plus simple que c’est le dernier de la fratrie ou que les rentrées se sont déjà enchainées depuis la maternelle, au point que l’ado gère tout seul la majorité des aspects liés à sa nouvelle année scolaire. Mais pour les parents qui débarquent face à un nouvel environnement, que ce soit lors de l’entrée en maternelle, en primaire ou au collège, ces années de transitions sont sources d’interrogations ! On va donc ici tenter d’évoquer l’entrée dans une section ou les changements sont majeurs : le passage du primaire au collège, à cet âge ou le petit devient (un petit peu) grand mais reste encore proche de ses parents qui souhaitent pouvoir l’épauler de près pour ses premiers pas loin de la maison souvent.

Voici donc quelques conseils et la réponse à deux questions qui se posent pour l’équipement et la rentrée des enfants au collège :

Quel cartable choisir pour le collège ?

Alors que les années de primaire permettaient de nombreuses fantaisies,  réclamées d’ailleurs avant tout par les enfants, le collège demande souvent un peu plus de discrétion et l’enfant apréicera souvent de pouvoir se fondre dans la masse. C’est pourquoi les jolis cartables la reine des neiges ou le cartable à l’effigie de Batman s’ils peuvent encore plaisre en fin de primaire et début de collège vont vite être mis de coté. Alors mieux vaut anticiper et partir sur du classique qui va accomagner l’enfant parfois du collège jusqu’au lycée : le sac à dos uni, de marque ou pas, mais sans couleurs trop voyantes et dessin faisant trop « bébé ».

Aors que les cartables sont souvent trop lourds pour les frèles épaules, la tentation du cartable à roulette peut être grande pour les parents souhaitant protéger le dos des enfants, mais là encore, pour un enfant qui arrive au cllège, le cartable à roulette, c’est fini ! Il ne le gardera que quelques semaines et va réclamer autre chose, là aussi, auant anticiper et ne pas se tromper. Un sac à dos s’il est porté sur les ddeux épaules (c’est très important) va permettre de répartir le poids, tout en aidant le bambin à bien choisir ses livres pour le jour à venir afin de ne pas prendre plus que nécessaire (certains professeurs acceptent l’utilisation d’un livre pour deux, c’est toujours ça de moins dans le cartable aussi !)

Quel forfait de téléphone mobile pour mon enfant qui rentre au collège ?

C’est une question qui ne se posait pas il y a seulement 15 ans, mais désormais, l’interrogation principale n’est plus de savoir si il faut un smartphone pour le petit qui rentre au collège, mais plutôt de savoir quel forfait choisir ! En effet, avec la démocratisation des terminaux mobiles et des forfaits, la plupart des enfants de cet âge sont équipés d’un moyen de communication. En effet, d’une part cela rassure les parents de savoir qu’ils peuvent joindre le désormais grand bambin, tout en lui permettant de les appeller également en cas de problème de transport ou autre !  On passera tous les autres aspects de pression sociale, d’envie de jouer en ligne et autres raisons moins liées à l’éducation, reste que le choix d’avoir un smartphone à cet âge là n’en est quasiment plus un.  Alors il faut se pencher sur une autre question : quel forfait choisir ? Bonne question ! Voici quelques conseils.

Le premier concerne l’aspect minutes de communication : les ados ne s’appellent que rarement et souvent ils se laissent des messages vocaux via leur appli de messagerie préférée (Messenger de Facebook, Whatsapp ou autre), le crédit de minutes de communication est donc un critère peu important et les opérateur smobiles l’ont bien compris, ce n’est plus vraiment sur cet aspect qu’ils se font concurrence.

Par contre, le nerf de la guerre lors du choix de son forfait, c’est le volume de « data » : ce qui permet de surfer sur Internet, télécharger des séries ou lire son fil snapchat ou Instagram. En théorie, et les adultes le savent, plus on a de mega, mieux c’est ! Mais en pratique, pour des enfants, il peut être bon de ne pas partir dans des quantités trop importantes. Cela a deux avantages, tout d’abord celui de réduire le prix de l’abonnement lorsque l’on est en général à la recherche d’un forfait pas trop onéreux (voir les promos sur le site  forfait-pas-cher.fr pour cela) et cela permet également d’apprendre à l’enfant à gérer sa consommation et donc son usage du mobile ! Parce que le risque, c’est que s’il a un gros forfait, il passe tout son temps dessus … On veillera donc à limiter sa consommation (d’autres mécanismes éxistent également indépendemment, via l’Os par exemple sur les iPhone) et à prendre un forfait bloqué ou très ralenti au delà de la quantité de data initiale, afin de ne pas payer de la consommation supplémentaire.

Reste le choix du smartphone lui-même, il y en a de nombreux, à tous les prix, de quelques dizaines d’euros à plus de mille, ce sera un choix très personnel pour chaque famille, avec une forte recommandation de l’enfant lui-même. Face aux aléas des cours de récré et des transports, l’ancien smartphone de papa ou maman peut être une excellente solution ! Même si le petit réclame le dernier modèle …